Sommet de Montréal : le Conseil régional FTQ du Montréal métropolitain demande un report à l'automne

Le 25 février 2002 – Le Conseil régional FTQ du Montréal métropolitain demande au maire Gérald Tremblay de reporter à l’automne la tenue du Sommet de Montréal, compte tenu de l’importance des enjeux et de la nécessité de mettre en place une vraie démarche démocratique qui va mobiliser tous les intervenants dont les syndicats, déclare le président du Conseil, M. Michel Taylor.

Le Conseil régional de la FTQ est la plus importante organisation syndicale de la région métropolitaine où il représente plus de 200 000 travailleuses et travailleurs.

«Nous sommes favorables à ce Sommet mais il faut prendre le temps nécessaire pour le faire correctement, dit M. Taylor. D’autant plus que la démarche implique aussi la tenue de 14 sommets sectoriels et 29 sommets d’arrondissements. Compte tenu de l’ampleur de la tâche et de la nécessité d’impliquer les intervenants, nous souhaitons que le Sommet soit mieux préparé.»

M. Taylor demande par ailleurs au maire Tremblay de reconnaître officiellement le mouvement syndical comme partenaire majeur dans la tenue du Sommet de Montréal. «Depuis une douzaine d’années, nous sommes impliqués activement dans le développement socio-économique local et régional, dit M. Taylor. Or, nous ne savons pas si nous serons invités aux sommets sectoriels alors que nous devrions y être présents dans presque tous les cas. Il en va de même, pour les sommets d’arrondissements, des organismes de développement socio-économique où nous siégeons.»

En conclusion, le Conseil régional FTQ du Montréal métropolitain réaffirme sa volonté de participer activement à la construction de la nouvelle ville fusionnée de Montréal dont il était un promoteur depuis bien des années.

-30-

Source : Conseil régional FTQ du Montréal métropolitain
Renseignements : Michel Taylor (514) 249-1102 (cel.)