Prochaine assemblée générale

9 septembre 2014 à 19 h à la Tour FTQ


La rentrée est bel et bien commencée au Conseil régional… une rentrée précoce ! En effet, dès le 21 août l’équipe du Conseil, tout comme celle de la FTQ, était à l’œuvre au Forum social des peuples qui se déroulait du 21 au 24 août 2014, à Ottawa. Des membres du Bureau de direction et de l’équipe ainsi que de nombreuses personnes militantes participaient également à cette occasion unique et historique de créer des liens et d’arrimer nos luttes à celles du Canada anglophone et des Premières Nations. Un bilan du Forum est présentement en élaboration et nous le partagerons avec les membres délégués de l’assemblée générale plus tard cet automne.

DATE : 9 septembre 2014
HEURE : 19 h
ENDROIT : Tour FTQ, 565, boulevard Crémazie Est, 2e étage, salles Louis-Laberge

L’assemblée générale du 9 septembre prochain sera consacrée à deux grands dossiers.

ORDRE DU JOUR :

  • DÉLÉGATION À LA BIENNALE DES FEMMES DE LA FTQ
  • PROJET DE LOI : INIQUE ET ANTICONSTITUTIONNEL
  • FRONT COMMUN 2015
  • Nous espérons donc vous retrouver nombreux et nombreuses et surtout en grande forme mardi le 9 septembre à compter de 19 h pour entamer ensemble un automne qui s’annonce chaud!

    Voir les détails ci-après:

    PROJET DE LOI 3 : INIQUE ET ANTICONSTITUTIONNEL

    Invité : Marc Ranger, directeur adjoint au Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP) et porte-parole de la Coalition syndicale pour la libre négociation
    Coalition syndicale pour la libre négociation
    Présenté plus tôt cette année, le projet de loi n°3 (Loi favorisant la santé financière et la pérennité des régimes de retraite à prestations déterminées du secteur municipal) a fait l’objet d’une commission parlementaire pour adoption dès cet automne. Tant le projet de loi que la façon dont s’est tenue la commission ont été décriés par les syndicats. Tous ont qualifié le projet de loi d’inique, d’injuste et ont également questionné sa constitutionnalité.

    À Montréal, la situation s’est envenimée avec le durcissement de l’attitude du maire Denis Coderre dans le dossier. Par contre, d’autres municipalités expriment des doutes sur le projet de loi et y réclament elles des assouplissements.

    Il est vrai que le dossier de la retraite, sujet aride et méconnu dans auprès d’une grande partie de la population, incluant nos propres membres, est un terreau fertile à la propagation de mythes et de préjugés susceptibles de diviser les individus, syndiqués versus non-syndiqués, jeunes versus retraités.

    Une fois une brèche obtenue dans les ententes passées conclues librement dans le secteur municipal, les autres salariés subiront à leur tour le plan d’austérité du gouvernement Couillard.

    20 septembre 2014, grande marche pacifique et familiale au Parc Lafontaine

    À quelques jours d’un grand ralliement montréalais le samedi 20 septembre 2014 visant à faire reculer le gouvernement, Marc Ranger, directeur adjoint au SCFP et porte-parole de la Coalition syndicale pour la libre négociation, vient faire le point lors de l’assemblée générale du 9 septembre 2014 sur la question et échanger avec nous sur la mobilisation et les stratégies de la Coalition.

    Télécharger l’affiche – Grande marche le samedi 20 septembre 2014

    http://librenego.com/« >http://librenego.com/


    FRONT COMMUN 2015

    2015 sera une année de négociation dans le secteur public québécois.
    Front commun 2015Invités :
    Serge Morin, directeur adjoint au Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP) et responsable FTQ de la mobilisation du secteur public
    Alain Perreault, conseiller au Syndicat québécois des employées et employés de service (SQEES) – section locale 298 et coordonnateur FTQ de la négociation du secteur public

    Un front commun s’est constitué regroupant le Syndicat intersyndical des services publics (SISP) (CSQ, SFPQ et APTS), la CSN et la FTQ. Ensemble, ces organisations représentent plus de 400 000 travailleuses et travailleurs des réseaux de la santé et des services sociaux, de l’éducation, de l’enseignement supérieur et de la fonction publique du Québec.

    Si la rémunération, la qualité de vie au travail et l’autonomie professionnelle des travailleurs et travailleuses est au cœur des négociations, ces dernières s’attaqueront également à la précarisation du travail dans le secteur ainsi qu`à l’intrusion du privé.
    L’austérité est clairement le leitmotiv des politiques du gouvernement Couillard. Dès cet automne, deux commissions d’examen commenceront leurs travaux : l’une se penchera sur la fiscalité tandis que l’autre passera au peigne fin l’ensemble des programmes sociaux québécois. Il est inévitable que dans un tel contexte, les négociations 2015 prendront une dimension déterminante en ce sens et que l’on devra y répondre avec force tout en proposant des alternatives sur toutes les tribunes.

    Pour nous présenter la démarche retenue par les organisations membres du Front commun ainsi que les enjeux de la négociation, nous avons invité les confrères Serge Morin et Alain Perreault.

    Et tous ces enjeux se déroulent bien entendu avec en toile de fond, les attaques infligées par le gouvernement Harper aux syndicats et aux mouvements sociaux canadiens. La déclaration commune adoptée au terme du Forum social des peuples promet aux conservateurs toute une riposte et une fin de règne très difficile en 2015.

    http://frontcommun.org/« >http://frontcommun.org/