ON NE LE LIT PAS

Le Journal de Montréal en lock-out

Le Journal en lock-out, ON NE LE LIT PAS.

Le Conseil a récemment envoyé une lettre d’appui aux 253 employés du Journal de Montréal.

Notre mission a pour but de défendre les droits des travailleurs et des travailleuses, de promouvoir des principes de justice sociale et de défense, autant au travail que dans la société civile.

Le Conseil est donc fier d’appuyer la lutte du Syndicat des travailleurs de l’information du Journal de Montréal (STIJM-CSN) dont les membres sont en lock-out depuis le 24 janvier 2009.

Avec ce conflit, les entreprises de Pierre Karl Péladeau en sont rendues à leur 14e lock-out en 14 ans. On se souviendra que cet employeur a mis à la rue, pendant plus d’un an, les employées et les employés de Vidéotron et du Journal de Québec , précisément parce qu’il veut négocier à la baisse, augmenter la mobilité, réduire les salaires ainsi que les avantages.

La lutte du STIJM, c’est aussi le droit à la participation des travailleurs et des travailleuses à la qualité de l’information. C’est donc notre lutte à tous et toutes.

Soyons solidaires!

Ne lisons plus le Journal de Montréal.

Appuyons www.ruefrontenac.com.