Le 1er mai : « Droits devant » à Montréal!

Le plus en plus, les dirigeants de ce monde essaient de nous imposer un nouvel ordre mondial au nom de la concurrence et de la libéralisation des marchés. Cette vision de la mondialisation fait en sorte qu’ici et partout à travers le monde, les entreprises et les gouvernants cherchent à réduire les conditions de travail et de vie des travailleurs et des travailleuses.

Les inégalités sociales augmentent ici, et les écarts entre les pays du nord et du sud ne cessent de grandir. Alors qu’ici, 60 % des travailleurs et des travailleuses ne sont pas protégés par une convention collective, ailleurs, tenter de se syndiquer signifie trop souvent de mettre sa vie en danger.

Les événements du 11 septembre dernier, bien que condamnables, ont donné un prétexte supplémentaire à plusieurs gouvernements, dont le nôtre, avec la Loi C-36. Cette loi attaque nos libertés et nos droits fondamentaux, comme les droits d’expression, d’association, les droits à la protection contre les arrestations et les détentions arbitraires. Ces brèches importantes ont pour but de nous soumettre encore plus rapidement aux règles du marché et aux intérêts privés.

Le thème du 1er mai s’inscrit en réaction face aux desseins que les dirigeants du monde économique tentent de nos imposer en attaquants nos droits. Nous leur répondons « Droits devant »,

  • Pour une société sans pauvreté;
  • Pour des services de qualité;
  • Pour un travail décent;
  • Pour un monde sans violence et
    finalement,
  • Pour nos libertés et nos droits
    fondamentaux.

  • Nous vous invitons à venir marcher avec nous le 1er mai. Le rassemblement se fera à l’angle des rues Parc–Lafontaine et Cherrier à 18 h 30 et la marche se terminera devant la Place Guy-Favreau. Pour couronner le tout, nous prendrons le verre de l’amitié au Medley à compter de 20 heures. Venez en grand nombre et apportez vos banderoles ainsi que vos drapeaux.