« La » priorité de la FTQ : la syndicalisation

« La plus grande priorité de la FTQ à l’heure actuelle, c’est la syndicalisation », a déclaré Henri Massé, invité à l’assemblée générale du Conseil régional FTQ du Montréal métropolitain mardi soir le 12 février.

« Il faut organiser partout les non-syndiqués et y mettre tous les efforts », a dit le président de la FTQ. Sur la solidarité syndicale, il a également déclaré « il faut d’abord bâtir chez nous à la FTQ puis avec les autres organisations syndicales au Québec mais aussi au Canada, en Amérique du Nord et dans les Amériques, surtout à l’heure de la mondialisation ».